LE CORRIDOR

art contemporain

SYLVERE

FUTUR ANTERIEUR

  lire

L’exposition Le futur antérieur réunit des œuvres de Sylvère.

« Artiste en perpétuel recherche de cet « avant ce que nous appelons le temps » selon les mots de Michel Butor. Ce peintre ironique, auteur d’un Cinq minutes avant Lascaux et de séries d’œuvres intitulées Rupestres ou Parois a trouvé dans ses gravures de parois aux formes géométriques une voie d’accès aux « pulsions primitives », une façon de « pencher plutôt du côté de l’originel que de l’original »

Texte tiré de L’art moderne face à l’art des cavernes - Le futur antérieur
Jean-Paul Jouary, 2016.

Peintures

09 décembre 2017 – 30 décembre 2017

CAROLINE DUCHATELET

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Vidéos et Photographies

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

PHILIPPE JUDLIN

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Peintures

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

GILLES PANDEL

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Photographies

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

SANDRA KUNZ

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Photographies

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

FABIEN BOITARD

EMERGENCES

  lire

L’exposition Émergences réunit les peintures de Fabien Boitard et les photographies de Luca Gilli.

Le premier nous propose une série de toiles autour de l’eau, le second nous invite à un parcours du noir et blanc au blanc primordial.

Au-delà des différences formelles, les deux artistes invitent notre regard à se déplacer entre fond et objet, chacun d’eux pouvant ainsi devenir l’élément principal. Le mouvement du regard change le mode d’apparition des objets, de leurs aspects. Émergent alors au sens physique du terme, d’autres présences dans le surgissement de la lumière.

Peintures

01 avril 2017 – 06 mai 2017

LUCA GILLI

EMERGENCES

  lire

L’exposition Émergences réunit les peintures de Fabien Boitard et les photographies de Luca Gilli.

Le premier nous propose une série de toiles autour de l’eau, le second nous invite à un parcours du noir et blanc au blanc primordial.

Au-delà des différences formelles, les deux artistes invitent notre regard à se déplacer entre fond et objet, chacun d’eux pouvant ainsi devenir l’élément principal. Le mouvement du regard change le mode d’apparition des objets, de leurs aspects. Émergent alors au sens physique du terme, d’autres présences dans le surgissement de la lumière.

Photographies

01 avril 2017 – 06 mai 2017

MEHDI MOUTASHAR

ECRITURES

  lire

L’exposition Ecritures réunit des œuvres de Mehdi Moutashar, la peinture de Sylvère et les photographies de Jacqueline Salmon.

Mehdi Moutashar, plasticien. Dans son travail d’écriture se rejoignent les fondements de la tradition arabo-musulmane et les ressources du minimalisme géométrique. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses galeries nationales et internationales.

Sylvère, peintre. Son travail artistique fait d’empreintes, de traces, de lignes, de couleurs, de signes géométriques simples et répétitifs rejoint l’essence même de l’art des origines. Auteur de nombreux livres d’artiste, il est représenté dans des collections publiques.

Jacqueline Salmon, photographe. Auteur de nombreuses monographies, représentée dans les collections nationales, elle explore depuis 2009 avec les cartes des vents et l'écriture du temps, une poétique des relations entre photographie, dessin et météorologie.

Plasticien

19 juillet 2016 – 11 septembre 2016

JACQUELINE SALMON

ECRITURES

  lire

L’exposition Ecritures réunit des œuvres de Mehdi Moutashar, la peinture de Sylvère et les photographies de Jacqueline Salmon.

Mehdi Moutashar, plasticien. Dans son travail d’écriture se rejoignent les fondements de la tradition arabo-musulmane et les ressources du minimalisme géométrique. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses galeries nationales et internationales.

Sylvère, peintre. Son travail artistique fait d’empreintes, de traces, de lignes, de couleurs, de signes géométriques simples et répétitifs rejoint l’essence même de l’art des origines. Auteur de nombreux livres d’artiste, il est représenté dans des collections publiques.

Jacqueline Salmon, photographe. Auteur de nombreuses monographies, représentée dans les collections nationales, elle explore depuis 2009 avec les cartes des vents et l'écriture du temps, une poétique des relations entre photographie, dessin et météorologie.

Photographies

19 juillet 2016 – 11 septembre 2016

SYLVERE

ECRITURES

  lire

L’exposition Ecritures réunit des œuvres de Mehdi Moutashar, la peinture de Sylvère et les photographies de Jacqueline Salmon.

Mehdi Moutashar, plasticien. Dans son travail d’écriture se rejoignent les fondements de la tradition arabo-musulmane et les ressources du minimalisme géométrique. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses galeries nationales et internationales.

Sylvère, peintre. Son travail artistique fait d’empreintes, de traces, de lignes, de couleurs, de signes géométriques simples et répétitifs rejoint l’essence même de l’art des origines. Auteur de nombreux livres d’artiste, il est représenté dans des collections publiques.

Jacqueline Salmon, photographe. Auteur de nombreuses monographies, représentée dans les collections nationales, elle explore depuis 2009 avec les cartes des vents et l'écriture du temps, une poétique des relations entre photographie, dessin et météorologie.

Peintures

19 juillet 2016 – 11 septembre 2016