LE CORRIDOR

art contemporain

CAROLINE DUCHATELET

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Vidéos et Photographies

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

PHILIPPE JUDLIN

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Peintures

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

GILLES PANDEL

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Photographies

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017

SANDRA KUNZ

SILENCES

  lire

L’exposition Silences réunit une vidéo et des photographies de Caroline Duchatelet, les peintures de Philippe Judlin et les photographies de Sandra Kunz et de Gilles Pandel.

Caroline Duchatelet explore le champ de la vidéo, elle filme l’aube pour accueillir la naissance du visible et laisser la lumière faire son œuvre de silence.

Philippe Judlin propose une peinture où en larges aplats les blancs, les gris et les autres couleurs se substituent aux images saintes des icônes. Chaque œuvre flotte dans l’espace comme une vie silencieuse.

Dans les images de Sandra Kunz, il y a le visible, né d’observations. Mais en sortant les sujets de leur contexte, en faussant le point de vue, elle désoriente le regard et invente un monde impalpable et étrangement poétique.

Gilles Pandel sculpte au ciseau informatique le visage d’ Antoine d’Agata en noir et blanc pour retrouver l’obscurité, le silence de l’intime.

Silences pluriels. Un silence et un autre silence, temps brusquement arrêté, temps lentement déroulé vers la lumière. En des formes différentes les quatre artistes nous donnent à voir un monde où le bruit s’efface pour faire place au silence comme si une scène de vie se trouvait coupée du son qu’il nous appartient alors de réinventer et de prolonger.

Photographies

01 juillet 2017 – 17 septembre 2017